accueil > ressources > calto'   


– que mettre dans sa calto' ? –

     Outre les classiques pompes, on peut mettre deux trois (autres) choses intéressantes dans sa calculatrice.
     Je ne vais pas ici donner la dernière version de Tétris pour HP48, mais juste des petits programmes utiles de temps à autre.
     En électronique, j’entends.
     Ces programmes sont donnés pour HP48, TI81 et TI83+.
     MAIS ce n’est évidemment pas restrictif.
     Ceux donnés pour HP48 sont certainement valables pour d’autres HP.
     ...Et...
     Ceux donnés pour TI81 et TI83+ sont certainement valables pour d’autres TI.

 

Pour Hewlett-Packard, Texas Instruments et Casio

     Vous êtes un (futur) technicien ou un (futur) ingénieur ?
     Alors vous vous devez de donner vos résultats en "notation ingénieur".
     Pour ajuster votre calto' en conséquence, c'est par ici.

 

Pour HP48

Transfert entre PC et HP48

     Vous n'y parvenez pas ? Peut-être que la méthode donnée ici fonctionnera pour vous...

 

Quelques petits utilitaires

tableau en construction
Nom But Lien Installation Fichier d'accompagnement
base2.pgm Conversion entre bases.
Donnez-lui n'importe quel nombre, dans n'importe quelle base, et il vous donne l'équivalent en hexadécimal, en décimal, en octal, en binaire, et surtout, surtout, en binaire réfléchi (ou Gray).
Se stocke comme une variable.
code.pmp Code des couleurs.
Ce n'est pas un programme mais un fichier contenant le code des couleurs (pour résistances et condensateur), avec la précision, etc.
Ce fichier est formaté pour être utilisé avec AVIEW.
Se stocke comme une variable.
vn.pmp Valeurs normalisées.
Fichier contenant les valeurs normalisées des séries E3, E6, E12 et E24. Les séries E48 et E96 sont à compléter (et la E192 aussi, pour ceux qui s'en sentent...)
Ce fichier est formaté pour être utilisé avec AVIEW.
Se stocke comme une variable.
resi.lib Code des couleurs.
Librairie qui permet de convertir une valeur en son code des couleurs équivalent et inversement.
Une fois le fichier acquis, le placer sur la pile, taper "0", puis "STO". Eteindre la machine et la rallumer. Le fichier acquis peut être effacé. Le programme est maintenant stocké en bibliothèque 771 (accessible par le menu LIBRARY).

Conversion ASCII PC / ASCII HP

     Suite à une réouverture de cartons poussiéreux, voici un shareware, HPC v1.1, écrit en 1996, qui permet une conversion entre l'ASCII d'un ordi' et l'ASCII d'une HP48 (et inversement). Il fonctionne sous DOS (ben oui, il n'est pas tout jeune : on était tout juste entre Windows 3.11 et Windows 95 et à ce moment beaucoup de programmes tournaient sous DOS).
     Dix ans après, je le mets en disposition en version freeware, les quelques fonctions bloquées sont 100 % opérationnelles... Voici un screen shot (oh yeah !) :

screen shot copie d'écran HPC convertisseur HP48 PC

     Pour l'installation, il est préférable de copier tous les fichiers sous C:\HPC\ (car il ne travaille pas avec des noms de fichiers longs...)
     Ce logiciel est référencé sur le site www.hpcalc.org depuis début 2008. Le voilà (en ZIP).

 

Pour TI81 et TI83+

     Ces TI ont une fâcheuse tendance à ne pas savoir travailler avec les différentes bases.
     Quelle m...
     Si la vôtre tombe, pensez à acheter une HP.
     C’est plus compliqué au début, mais on s’y fait vite est c’est autrement plus puissant.

 

Une petite note avant de continuer

     – Le "" est obtenu grâce à la touche STO (c’est une flèche, mais il semble que sur certains ordi’, on ait autre chose) ;
     
Une matrice est simplement un tableau ;
     – "[A]" est un appel à la matrice A. Autrement dit, il ne faut pas entrer [, puis A, puis ], mais "[A]" ;
     – Certaines parenthèses ne sont pas fermées (exemple : ":Ipart (Z/2
I". C'est normal ! On peut les fermer, bien évidemment, mais ce n’est pas nécessaire : la calculatrice les ferme toute seule, comme une grande. Du coup, on économise un pas de mémoire (oui parce que la TI81, en plus d’avoir une mémoire ridicule, ne compte pas en octets... La TI83+, je ne sais pas.)

 

Conversion d’un nombre décimal vers binaire (DEC to BIN)

     But du programme : Conversion d’un nombre décimal en son équivalent binaire, sur 16 bits.
    
Taille en mémoire : 109 pas (TI81).
     
Limites d'utilisation : Le nombre entré doit être compris entre 0 et 65535. Si le nombre entré est hors limites, le programme retourne un résultat faux, mais n’indique aucune erreur ; ceci pour économiser la mémoire disponible.
     
Principe : La TI81 ne gérant pas le type binaire, on utilise ici une matrice de 4*4 (une matrice de 1*16 n’étant pas disponible). Le nombre décimal est divisé par deux une succession de fois, et le reste de chacune des divisions est placé dans la matrice, en une position définie. Le résultat final est l’affichage de la matrice, qu’il faut lire ligne à ligne.
     
Exemple : Si on entre la valeur décimale 5267, le programme retourne la matrice
     
[0 0 0 1]
     [0 1 0 0]
     [1 0 0 1]
     [0 0 1 1]

     Le résultat final est donc 5267 (DEC) = 0001 0100 1001 0011 (BIN)
     Note :
La matrice reste stockée en [A] après le programme, et est donc consultable jusqu’à une nouvelle exécution.
     
Code source :

version TI81 version TI83+
Prgm1:DEC2BIN
:4
Arow
:4
Acol
:4
X
:4
Y
:Disp "VALEUR DEC"
:Disp "(MAX 65535)"
:Input Z
:Lbl 1
:Ipart (Z/2
I
:Z-2*I
[A](X,Y
:I
Z
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If X>0
:Goto 1
:Disp [A]
Prgm1:DEC2BIN
:{4,4}→dim([A]
:4X
:4
Y
:Disp "VALEUR DEC"
:Disp "(MAX 65535)"
:Input Z
:Lbl 1
:Ipart (Z/2
I
:Z-2*I
[A](X,Y
:I
Z
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If X>0
:Goto 1
:Disp [A]

 

Conversion d’un nombre décimal vers binaire ou hexadécimal (from DEC)

     But du programme : Conversion d’un nombre décimal en son équivalent binaire, sur 16 bits, ou hexadécimal, sur 4 chiffres.
    
Taille en mémoire : 176 pas (TI81).
     
Limites d'utilisation : Le nombre entré doit être compris entre 0 et 65535. Si le nombre entré est hors limites, le programme retourne un résultat faux, mais n’indique aucune erreur ; ceci pour économiser la mémoire disponible. La TI81 ne gère pas les matrices de lettres, aussi, dans le cas d’une conversion en hexadécimal, les chiffres supérieurs à 9 seront à convertir en lettres manuellement (cf. exemple 2).
    
Principe : La TI81 ne gérant ni le type binaire, ni le type hexadécimal, on utilise ici une matrice de 4*4 pour les conversion binaires (une matrice de 1*16 n’étant pas disponible) ou de 1*4 pour les conversions hexadécimales. Le nombre décimal est divisé par deux ou seize une succession de fois, et le reste de chacune des divisions est placé dans la matrice, en une position définie. Le résultat final est l’affichage de la matrice (qu’il faut lire ligne à ligne dans le cas d’une conversion binaire).
    
Exemple 1 : Si on entre la valeur décimale 5276 et que l’on choisit une conversion binaire, le programme retourne la matrice
     
[0 0 0 1]
     [0 1 0 0]
     [1 0 0 1]
     [1 1 0 0]

     Le résultat fi
nal est donc 5276 (DEC) = 0001 0100 1001 1100 (BIN)
     Exemple 2 :
Si on entre la valeur décimale 5276 et que l’on choisit une conversion hexadécimale, le programme retourne la matrice
     [1 4 9 12]
     Il faut ensuite convertir les valeurs supérieures à 9 de la façon suivante : 10 = A, 11 = B, 12 = C, 13 = D, 14 = E, 15 = F.
     Le résultat final est donc 5276 (DEC) = 149C (HEX)
     Note :
La matrice reste stockée en [A] à la fin du programme, et est donc consultable jusqu’à une nouvelle exécution.
     
Code s
ource :

version TI81 version TI83+
Prgm1:FROMDEC
:4
Y
:4
Acol
:Disp "DEC VERS..."
:Disp "1=BIN"
:Disp "2=HEX"
:Input W
:Disp "VALEUR DEC"
:Disp "(MAX 65535)"
:Input Z
:If W=2
:Goto2
:4
Arow
:4
X
:2
V
:Goto1
:Lbl 2
:1
Arow
:1
X
:16
V
:Lbl 1
:Ipart (Z/V
I
:Z-V*I
[A](X,Y
:I
Z
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If X>0
:Goto 1
:Disp [A]
Prgm1:FROMDEC
:4
Y
:Disp "DEC VERS..."
:Disp "1=BIN"
:Disp "2=HEX"
:Input W
:Disp "VALEUR DEC"
:Disp "(MAX 65535)"
:Input Z
:If W=2
:Goto2
:{4,4}→dim([A]
:4
X
:2
V
:Goto1
:Lbl 2
:{1,4}→dim([A]
:1X
:16
V
:Lbl 1
:Ipart (Z/V
I
:Z-V*I
[A](X,Y
:I
Z
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If X>0
:Goto 1
:Disp [A]

 

Binaire ou hexadécimal vers décimal (to DEC)

     But du programme : Conversion d’un nombre binaire ou hexadécimal en son équivalent décimal.
     
Taille en mémoire : 124 pas (TI81).
     
Limites du programme : Le nombre à convertir doit être stocké dans la matrice [A] (au format 4*4) avant l’exécution du programme. Un nombre binaire est limité à 16 bits, et un nombre hexadécimal à 16 chiffres (une lettre doit être remplacée par son équivalent en chiffre). Si la matrice est trop petite, le programme retourne une erreur. Si les chiffres entrés sont hors limites ou si la matrice est trop grande, le programme retourne un résultat faux, mais n’indique aucune erreur ; ceci pour économiser la mémoire disponible.
     
Principe : La TI81 ne gérant ni le type binaire, ni le type hexadécimal, on utilise ici une matrice de 4*4. Chaque chiffre ou bit est multiplié par le poids correspondant à son rang. Le résultat final est l’affichage de la matrice d’origine et de l’équivalent en décimal.
     
Exemple 1 : Si l’on choisit une conversion BIN vers DEC et que la matrice [A] est la suivante
     
[0 0 0 1]
     [0 1 0 0]
     [1 0 0 1]
     [1 1 0 0]
     
Le résultat retourné sera 5276 (le nombre BIN initial étant 0001 0100 1001 1100).
     
Exemple 2 : Si l’on choisit une conversion HEX vers DEC et que la matrice [A] est la suivante
     
[0 0 0 0 ]
     [0 0 0 0 ]
     [0 0 0 0 ]
     [1 4 9 12]
     
Le résultat retourné sera 5276 (le nombre HEX initial étant 149C).
     
Code source :

version TI81 et TI83+
Prgm2:TODEC
:0
I
:0
T
:2
V
:4
Y
:4
X
:Disp "DEPUIS..."
:Disp "1=BIN"
:Disp "2=HEX"
:Input W
:If W=2
:16
V
:Lbl 1
:I+V^T*[A](X,Y
I
:T+1
T
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If X>0
:Disp [A]
:Disp I

 

Remplissage de matrice (Matrix Definition)

     But du programme : Créer une matrice permettant au programme to DEC de travailler. Une matrice peut être remplie "à la main", et ce programme est destiné à ceux qui ne savent pas utiliser les matrices ; il est entièrement facultatif.
     
Taille en mémoire : 226 pas (TI81).
     
Limites du programme : Le programme ne vérifie pas la cohérence des nombres entrés : il se contente de les placer au bon endroit, dans la matrice.
     
Principe : Le programme demande le type de données à entrer : données hexadécimales (4 chiffres) ou binaires (8 bits ou 16 bits). On commence à remplir le bit ou le chiffre de poids faible (LSB, le plus à droite). Les lettres n’étant pas gérées, une valeur supérieure à 9 en hexadécimal devra être remplacée par son équivalent numérique : A = 10, B = 11, C = 12, D = 13, E = 14, F = 15.
     
Exemple : Pour entrer la valeur hexadécimale 149C, il faudra entrer 12 (équivalent à C), 9, 4, puis 1. La matrice suivante sera stockée en [A] :
     
[0 0 0 0 ]
     [0 0 0 0 ]
     [0 0 0 0 ]
     [1 4 9 12]
     
Code source :

version TI81 version TI83+
Prgm3:MATRXDEF
:0
[A]
:4
Y
:4
Acol
:Disp "NOMBRE..."
:Disp "1=BIN 8 BITS"
:Disp "2=BIN 16 BITS"
:Disp "3=HEX"
:Input W
:-1
T
:4
Arow
:4
X
:Lbl 1
:T+1
T
:ClrHome
:If W=3
:Disp "CHIFFRE"
:If W
3
:Disp "BIT"
:Disp T
:Input [A](X,Y
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If T=3
:Goto 3
:If T=7
:Goto 7
:If T=15
:Goto 5
:Goto 1

:Lbl3
:If W=3
:Goto 9
:Goto 1
:Lbl 7
:If W=1
:Goto 9
:Goto 1
:Lbl 5
:If W2
:Goto 1
:Lbl 9
:Disp [A]
Prgm3:MATRXDEF
:0
[A]
:4
Y
:Disp "NOMBRE..."
:Disp "1=BIN 8 BITS"
:Disp "2=BIN 16 BITS"
:Disp "3=HEX"
:Input W
:-1
T
:{4,4}→dim([A]
:4
X
:Lbl 1
:T+1
T
:ClrHome
:If W=3
:Disp "CHIFFRE"
:If W
3
:Disp "BIT"
:Disp T
:Input [A](X,Y
:Y-1
Y
:If Y>0
:Goto 1
:4
Y
:X-1
X
:If T=3
:Goto 3
:If T=7
:Goto 7
:If T=15
:Goto 5
:Goto 1

:Lbl3
:If W=3
:Goto 9
:Goto 1
:Lbl 7
:If W=1
:Goto 9
:Goto 1
:Lbl 5
:If W2
:Goto 1
:Lbl 9
:Disp [A]

 

Petit rappel

     Il est évident que les pompes (anti-sèches, etc.) sont absolument interdites. Donc si un responsable vous prend en train de regarder l'équation de charge d'un condensateur dans votre calculatrice (ou dans votre trousse, votre chaussette, etc.), vous serez bien évidemment considéré comme fraudeur. Votre bacc' sera annulé, et vous n'aurez peut-être pas le droit de le repasser pendant cinq ans.
     Pour information, voici le texte qui est inscrit sur sur les sujets, et qui concerne l'usage des calculatrices
:
     "Le matériel autorisé comprend toutes les calculatrices, y compris les calculatrices programmables alphanumériques ou à écran graphique, à condition que leur fonctionnement soit autonome et qu'il ne soit pas fait usage d'imprimante, conformément à la circulaire n°99-181 du 16 novembre 1999." (sic ! Il s'agit en fait de la circulaire 99-186...)
     Enfin, pour être complet, voici un lien vers ladite circulaire ainsi que le texte qui réglemente les fraudes (source www.education.gouv.fr).


Un coup de chapeau ? Un coup de savate ? Envoyez un email !

màj 040708