accueil > à lire (ou non) > bouquins > erreur, mon cher Watson   


– erreur, mon cher Watson –

     Il s’agit là d’une liste d’erreurs non exhaustive, concernant la première édition. En plus, je peux me tromper aussi, parfois...

Gallès Claude
ETSF, 1998
ISBN 2 10 043880 X
135 F au 03.01.2000

 

     Page 34
     
Avant le chapitre "Alimentation secourue", on devrait trouver les chapitres "Afficheurs" (page 37) et "Ajustables" (page 39). On va me dire que je chipote, mais quand vous cherchez l’info’, une erreur de ce type est chiante.

     Page 46
     
Chapitre "Collecteur ouvert", figure 2.17 : on a dans cette figure trois petits schémas. Celui du centre est aberrant... Trois possibilités :
     – Soit (peu probable) on veut montrer les deux types de collecteurs ouverts, auquel cas le collecteur du transistor n’est pas relié à la
masse, mais est "en l’air".
     – Soit (plus probable) on veut montrer la connexion à faire entre deux collecteurs ouverts. Dans ce cas, ce n’est pas un
PNP, mais un NPN avec la flèche sur la patte du bas (vers la masse), et on oublie le VCC indiqué (on est "en l’air").
     – Soit (pourquoi pas ?) on veut que ça
explose.

     Page 68
     
Chapitre "Hystérésis", figure 2.42 : les signes + et – du schéma de droite sont inversés.

     Page 69
     
Chapitre "Intégrateur" : dire que "Sa fonction consiste à transformer une fréquence en tension continue" est un peu léger, isn’t it ?

     Page 70
     
Chapitre "Interface série" : un bit par seconde est abrégé par bps, c’est exact. Mais dire que le bps est identique au Baud n’est pas tout à fait exact. Le Baud (Merci Monsieur Baudot) mesure la vitesse physique (ou électrique) du signal. Le bps, lui, mesure la vitesse de l’information transmise. Le Baud est identique au bps si et seulement si l’on travaille sur deux niveaux logiques. Attention, le code bipolaire, comme son nom ne l’indique pas, travaille sur trois niveaux.

     Pages 70 et 71
     
Chapitre "Interface série" : contrairement à ce qui est dit, un NL1 en RS232 ne correspond pas à +12 V. Le signal physiquement envoyé est inversé par rapport au signal logique. Du coup, un NL0 correspond à +12 V, et un NL1 à -12 V.

     Pages 71
     
Chapitre "Interface série",
figure 2.44 : le bit de start est toujours au niveau logique zéro (NL0), et non au NL1. C'est valable sur le deuxième signal de la figure (de 0 V à +5 V). Le troisième signal de la figure (de -12 V à +12 V) doit être inversé (le signal physiquement envoyé est inversé par rapport au signal logique).

     Page 94
     
Chapitre "Pont diviseur" : il faut revoir sa loi d’Ohm... Il n’y a aucun rapport entre les valeurs numériques fournies... Pour que le tout fonctionne, il faut remplacer les 100 µA par des 500 µA. Et entre les parenthèses, il faut en plus remplacer 2 V par 1 V. Du coup, page 95, figure 2.63, il faut remplacer aussi 100 µA par 500 µA.

     Page 99
     
Chapitre "Régulateurs", figure 2.70 : La formule est incomplète, car il manque "+Id*R2" (cf. doc’ constructeur). L’auteur estime peut-être que c’est négligeable, mais Id est donné de l’ordre de 6 mA. Si on utilise R2 = 1 kOhms, ça nous fait une différence de 6 V...

     Page 108
     Chapitre "Résistances", sous-chapitre "Tensions de fonctionnement" : il faut lire "La valeur crête à crête du réseau avec ses 230 V efficaces nominaux, se situe aux alentours de 650 V.", et non "La valeur crête du réseau [...]". 230 V efficace, ça fait 325 V crête, donc 650 V crête à crête.

     Page 109
     
Chapitre "Résistance", sous-chapitre "Variable, digitale" : on n’écrit pas De part, mais De par. Je sais, je chipote.

     Page 112
     
Chapitre "Sommateur / Soustracteur", figure 2.83 : le schéma du haut est faux. L’entrée non-inverseuse doit aller à la masse via une résistance de 100 kOhms (et non directement), et à la sortie via une seconde résistance de 100 kOhms.

     Page 116
     
Chapitre "Triac" : que signifie "[...] calibrée en courant en durée [...]" ??

     Page 146
     
Chapitre "AT (Commandes)" : erreur de typo’ à la ligne X4, entre "de" et "la".

     Page 157
     
Chapitre "Routines types", sous-chapitre "Entrée série" : 9600 bds. C’est 9600 bps ou 9600 bd (une unité ne s’accorde jamais) ?

     Page 172
     
Chapitre "Courants / Tensions", figure 5.2. Pas d’erreur, mais une précision : pour la première courbe l’auteur pose Ueff=Uc/2*SqRoot(2). On a plutôt l’habitude de voir Ueff=Uc/SqRoot(2). Ceci est dû au fait qu’il flèche la valeur crête à crête, alors que l’on a l’habitude travailler en valeur crête ; d’où le rapport de 2. J’estime qu’il aurait dû parler de Ucc et non de Uc.

     Page 178
     
Chapitre "Les classiques", figure 5.4. L’indication des temps de temporisation RC des chronogrammes de sorties des quatre montages du bas sont un peu mis n’importe où...


Un coup de chapeau ? Un coup de savate ? Envoyez un email !

màj 220106