2018 : le mode examen pour les calculatrices

Bouhououuuuu…

Ça y est, on est en 2018. À partir de la prochaine session de bacc’, donc, le mode examen est obligatoire pour sa calculatrice, si elle est un temps soit peu avancée.
Bouhhouuouhouhou…
Je ne peux donc plus passer mon bacc’ avec ma HP48…
Vous n’imaginez pas ma profonde tristesse.
Il y a bien une nouvelle HP, la HP Prime, mais je vais rester sur la mienne, que je connais bien.
Le BO (Bulletin Officiel) nous dit quoi, exactement ?
Lisons-le, citons-le, analysons-le.

« Qu’est-ce qu’une calculatrice ? »

« Est considéré comme « calculatrice » tout dispositif électronique autonome, dépourvu de toute fonction de communication par voie hertzienne, ayant pour fonction essentielle d’effectuer des calculs mathématiques ou financiers, de réaliser des représentations graphiques, des études statistiques ou tous traitements de données mathématiques par le biais de tableaux ou diagrammes. »

→ maintenant, on sait ce qu’est une calculatrice. On nous spécifie que la fonction sans fil ne doit pas être intégrée (ou plutôt, on le précise plus tard, doit être désactivable).

« Les matériels autorisés sont les suivants :
– les calculatrices non programmables sans mémoire alphanumérique ;
– les calculatrices avec mémoire alphanumérique et/ou avec écran graphique qui disposent d’une fonctionnalité « mode examen » […]. »

→ là, ça commence à coincer sérieusement pour les anciennes calculatrices dont, bouhhouuohouhou… la mienne, qui ne passe pas le premier point. Elle est programmable, et comporte une mémoire alphanumérique. La totale classe en 1990, mais la totale loose après la directive de ce BO.

Une petite remarque en passant : la phrase « les calculatrices non programmables sans mémoire alphanumérique » ne vous choque-t-elle pas ? Moi, si, elle m’a choqué à la première lecture. Il ne manquerait pas une virgule dans la phrase ?? Si une calculatrice n’est pas programmable sans mémoire alphanumérique, cela signifie qu’elle doit être programmable avec une mémoire alphanumérique, non ?… vous me suivez ? Je suis sûr qu’un juriste prendrait un malin plaisir à mettre ce point en exergue…

Le mode examen

Il est défini comme suit :

« – la neutralisation temporaire de l’accès à la mémoire de la calculatrice ou l’effacement définitif de cette mémoire ;
– le blocage de toute transmission de données, que ce soit par wifi, Bluetooth ou par tout autre dispositif de communication à distance ;
– la présence d’un signal lumineux clignotant sur la tranche haute de la calculatrice, attestant du passage au « mode examen » ;
– la non réversibilité du « mode examen » durant toute la durée de l’épreuve. La sortie du «mode examen» nécessite une connexion physique, par câble, avec un ordinateur ou une calculatrice. »

Ah ben voilà, on sait tout. Ben il faut s’acheter une nouvelle calto’, alors.
Mais je dois avouer une chose : je ne jetterai la mienne pour rien au monde… Non, non, non, j’ai fait mes armes sur la HP48S, redoutable, et je ne lâcherai la RPN (notation polonaise inverse) pour rien au monde. J’ai tenté un passage à la HP48G, plus jolie esthétiquement, mais ça n’a pas pris entre nous. Comme quoi, il n’y a pas que l’esthétique dans le vie !

La référence

Le texte officiel, complet, est ici : il s’agit de la note de service n° 2015-056 du 17-3-2015, parue au Bulletin officiel n°14 du 2 avril 2015.

L’ex-référence

D’antant (maintenant que cette époque est révolue, on peut dire « d’antant »), sur les sujets de bacc’, on pouvait lire une autre limitation de l’utilisation des calto’, c’était celle-ci :

« Le matériel autorisé comprend toutes les calculatrices, y compris les calculatrices programmables alphanumériques ou à écran graphique, à condition que leur fonctionnement soit autonome et qu’il ne soit pas fait usage d’imprimante, conformément à la circulaire n°99-181 du 16 novembre 1999. »

Ce que j’ai toujours trouvé rigolo, c’est qu’il s’agissait en fait de la circulaire 99-186, et non 99-181… Le texte officiel, obsolète mais complet, est ici : il s’agit de la note de service n°99-186 du 16-11-1999, parue au Bulletin officiel n°42 du 25 novembre 1999.

Et la fraude, dans tout ça ?

Il est évident que les pompes (anti-sèches, etc.) sont absolument interdites. Donc si un responsable vous prend en train de regarder l’équation de charge d’un condensateur dans votre calculatrice (ou dans votre trousse, votre chaussette, etc.), vous serez bien évidemment considéré comme fraudeur. Votre bacc’ sera annulé, et vous n’aurez peut-être pas le droit de le repasser pendant cinq ans.

 
prof.maquaire ~ 04032018
document sous licence Creative Commons BY-NC-SA

 

mars 4, 2018

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *